Alors que les lois Scellier ou Duflot ne proposaient une réduction d’impôt que de 13 ou 18%, l’actuelle ministre du Logement, Sylvia Pinel, a amené la réduction d’impôt Pinel à 21%. Grâce au nouveau dispositif Pinel, selon votre durée d’engagement à louer votre bien, vous pouvez espérer une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21%.

Votre réduction d’impôt peut s’élever jusqu’à 6 000 €/an.

Cette réduction d’impôt est proportionnelle à la durée de location qui doit être au minimum de 6 ans, renouvelable tous les trois ans, dans la limite de 12 années.

Pour défiscaliser en Pinel, en tant que particulier, il faut être contribuable français, c’est à dire qu’il vous faut payer vos impôts sur le revenu en France. Votre réduction d’impôt peut s’élever jusqu’à 6 000€/an.

Il faut noter que la réduction Pinel est déduite directement de l’impôt et non du revenu à déclarer. Lors d’un bon investissement, il est même possible, que votre imposition soit nulle. Il est conseillé de payer au minimum 2 000€ d’impôt par an, pour profiter pleinement du dispositif.

Des conditions pour bénéficier de la réduction d’impôt en Pinel

Pour obtenir l’avantage de la réduction Pinel, il est important de veiller à respecter les conditions particulières du dispositif.

  • Investissement Pinel limité à 300 000€/an par foyer fiscal
  • Achat de deux biens maximum par an en respectant le plafond de 300 000€
  • Le plafond des niches fiscales est bloqué à 10 000€/an (sauf pour la loi Pinel-Girardin en Outre-Mer bloquée à 18 000€/an)
Loi de finances pour 2021 : prorogation du dispositif Pinel
La loi de finances pour 2021, promulguée au Journal Officiel, proroge le dispositif de défiscalisation Pinel jusqu’au 31 décembre 2024.
Le taux de réduction d’impôt sera abaissé :
Pour l’année 2023 : le taux de réduction d’impôt sera de 10,5 % pour les investissements réalisés en métropole (au lieu de 12 % actuellement), et 21,5 % pour ceux réalisés outre-mer (au lieu de 23 % actuellement) pour un engagement de 6 ans. Pour un engagement de 9 ans, il sera de 15 % pour les investissements réalisés en métropole (au lieu de 18 % actuellement), et 26 % pour ceux réalisés outre-mer (au lieu de 29 % actuellement).
Pour l’année 2024 : le taux de réduction d’impôt sera abaissé à 9 % pour les investissements réalisés en métropole (au lieu de 12 % actuellement), et 20 % pour ceux réalisés outre-mer (au lieu de 23 % actuellement) pour un engagement de 6 ans. Pour un engagement de 9 ans, il baissera à 12 % pour les investissements réalisés en métropole (au lieu de 18 % actuellement),et 23 % pour ceux réalisés outre-mer (au lieu de 29 % actuellement).
À noter, toutefois, que cet abaissement ne concerne toutefois pas les logements situés dans un quartier prioritaire de la politique de la ville ou qui respectent un certain niveau de qualité, notamment en matière de performance énergétique et environnementale, devant être défini par décret.

Exemple de la réduction d’impôts Pinel

Si vous achetez un bien Pinel qui vous permet d’obtenir une réduction d’impôt de 6 000€, et qu’habituellement vous devez payer 5 000 € d’impôts, vous ne payerez pas du tout d’impôt.

Il est important de discerner réduction d’impôt (réduction du montant de l’impôt et non des revenus au moment de la déclaration) et déduction d’impôt (droit de diminuer vos revenus déclarés grâce à un abattement fiscal comme les frais professionnels).

La réduction d’impôt en Pinel vous permettra, par exemple, de ne pas payer d’impôt du tout.