Location en Pinel : le bailleur est obligé de déclarer tous les changements ?

Publié le dans Loi Pinel.

Acheter un bien dans le cadre du dispositif Pinel permet de bénéficier de réductions d’impôts durant toute la période de location choisie. Mais pour en profiter, le propriétaire doit respecter certaines conditions comme le plafond des loyers et des ressources du locataire. De même, il est soumis à une obligation déclarative. Si un locataire quitte le logement et qu’un autre arrive, ce changement doit être porté à la connaissance du fisc.

Investir et louer en Pinel implique une obligation déclarative

Louer un logement en Pinel implique plusieurs obligations dont celle de proposer le logement au titre d’une résidence principale. Impossible en effet de louer un meublé de tourisme ou de sous-louer le bien pour quelques jours seulement.

Selon les situations, neuf ou ancien par exemple, la première déclaration de revenus faisant mention du bien acheté en Pinel survient l’année de l’acquisition du bien ou de l’achèvement des travaux. À ce moment-là, le propriétaire doit transmettre à l’administration fiscale un engagement de location qui correspond au formulaire n°2044 EB. Cet engagement scelle le devoir du bailleur qui consiste à louer un bien nu (non meublé) pendant une période comprise entre 6 et 12 ans, prenant effet à la date du premier contrat de location.

Tous les changements de situation doivent être déclarés au fisc

En Pinel, le premier locataire doit être connu du fisc mais c’est également la règle pour les suivants, en cas de fin ou de rupture du contrat de location. Durant l’année du changement de locataire, le bailleur doit pouvoir joindre à sa déclaration de revenus, une copie du nouveau contrat de location accompagné de l’avis d’imposition en N-2 du ou des nouveaux habitants. Des documents qui doivent être mis à la disposition de l’administration fiscale en cas de contrôle, mais ne doivent pas être transmis par les contribuables qui effectuent leur déclaration en ligne.

Pour rappel, un bien en Pinel peut être loué à des descendants ou des ascendants du propriétaire à la condition qu’ils ne figurent pas sur le même foyer fiscal et sous réserve de respecter les plafonds d’éligibilité.

Comment sortir du dispositif Pinel ?

Au terme d’une période de location de 9 ans en Pinel, un même propriétaire peut décider de prolonger le dispositif de 3 années supplémentaires. L’engagement de location porté à 12 ans donne alors droit à une réduction d’impôts de 21 %, ce qui correspond à l’avantage maximum autorisé par la loi.

À l’issue de cette période de location, lorsque le bailleur n’est plus engagé, il est libre de disposer de son logement comme il l’entend. Il peut alors continuer de le louer, mais sans toutefois bénéficier des avantages fiscaux du Pinel ou bien choisir de le vendre ou de l’habiter lui-même comme résidence principale. Attention toutefois, dans ce cas, le locataire doit être notifié par courrier, au moins 6 mois avant la fin de son contrat de location.