ou-investir-loi-pinel-2019

Où investir en Pinel en 2019 ?

Publié le dans Loi Pinel.

Contrairement à l’immobilier ancien, le marché du neuf connaît une légère baisse depuis quelques mois. Un repli cependant relatif, très variable selon les régions. Alors que l’Île-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie tirent leur épingle du jeu, la Nouvelle-Aquitaine connaît une baisse marquée du nombre de mises en chantier. Des données qui devraient inspirer les investisseurs en 2019.

Baisse du nombre de constructions en 2018 après une année record

Alors qu’a pris fin l’année 2018, il est temps pour les professionnels de la construction de tirer un bilan en demi-teinte. Si les chiffres sont encourageants et attestent d’un certain dynamisme, le 4e trimestre a enregistré une baisse de 5,7 % des mises en chantier par rapport au trimestre précédent. En contrepartie, le nombre de permis de construire accordés a grimpé de 4 % sur le plan national. Il faut dire que l’année 2017 était celle du record de la décennie. 428 900 logements avaient été commencés contre 415 500 sur la période décembre 2017 – novembre 2018. Des données qui ne reflètent pas les grandes variations qui existent entre les régions.

45 % des mises en chantier concentrées sur trois régions françaises

Sur douze mois glissants, c’est assez logiquement en Île-de-France que le plus grand nombre de mises en chantier a été enregistré avec 82 100 nouveaux logements. Un peu plus surprenant, c’est la région Auvergne-Rhône-Alpes qui arrive en seconde position avec 55 700 habitations, juste avant l’Occitanie et ses 48 100 mises en chantier. Trois régions qui enregistrent à elles seules 45 % des mises en construction des douze derniers mois alors qu’elles n’abritaient par ailleurs que 39 % de la population française en 2016. Avec le nouveau découpage territorial, la France métropolitaine compte désormais 13 régions dont 6 qui ont vu le nombre de constructions chuter durant les douze derniers mois. Un constat particulièrement marqué en Nouvelle-Aquitaine (-6,6 %), dans les Hauts-de-France (-6,2 %) ainsi qu’en Corse (-6,2 %). En Bretagne, dans la région Grand Est et en Bourgogne-Franche-Comté en revanche, le dynamisme du secteur est encourageant pour les professionnels ou pour les acquéreurs qui souhaitent investir dans le neuf en 2019.

toulouse-pinel-2019

Investissement Pinel en 2019 : exemple à Toulouse

La ville rose serait-elle en train de se densifier ? C’est en tout cas ce que semblent dire les chiffres du secteur de la construction qui font état de 2 752 logements neufs en 2014 contre 4 796 en 2017. Une tendance confirmée par une étude de l’INSEE publiée fin 2018 qui donne Toulouse ville gagnante en nombre de nouveaux habitants. Si toute la métropole toulousaine est concernée par ce phénomène, c’est sans surprise le quartier Pont des Demoiselles / Ormeau / Montaudran / La Terrasse / Malepère qui arrive en tête avec 22 % des mises en chantier de l’année 2017 devant Trois Cocus / Borderouge / Croix-Daurade / Paleficat / Grand Selve (12 %) et Lardenne / Pradettes / Basso-Cambo (10 %). Un dynamisme qui ne devrait pas faiblir en 2019 avec l’entrée en vigueur du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi–H tenant lieu de Programme Local de l’Habitat) destiné à soutenir les efforts de construction dans l’agglomération jusqu’en 2025.