Région située au nord de la France, les Hauts-de-France sont une nouvelle région qui fusionne le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie suite à la réforme territoriale de 2014. Son chef-lieu est Lille, qui est aussi la ville la plus peuplée de la région, suivie par Amiens et Roubaix. On compte 6 millions d’habitants dans les Hauts-de-France, ce qui en fait la 3ème région française en termes de population et la 2ème par rapport à la densité. Si vous souhaitez investir en loi Pinel en Hauts-de-France, loi-pinel.fr vous fait part de toutes les informations utiles.

L’immobilier neuf dans les Hauts-de-France

Avant d’investir en loi Pinel, il est important de se renseigner non seulement sur la ville dans laquelle vous souhaitez acquérir votre bien immobilier mais également le département et la région. Dans ce sens, nous vous présentons les chiffres-clés de l’immobilier neuf dans les Hauts-de-France pour l’année 2016 (source : FPI) :

  • Nombre de réservations : 2 640 unités, soit +31% par rapport à 2015
  • Nombre de mises en vente : 2 452 unités, soit une hausse de 20% comparée à l’année précédente
  • Le prix de vente moyen connaît une hausse contenue de 2,4% et se fixe à 3 306€/m²

Avec une forte population et une forte attractivité due au dynamisme industriel de la région, les Hauts-de-France se présentent comme une région intéressante pour investir dans un bien en loi Pinel. Le marché immobilier présente en effet des chiffres encourageants qui vous donneront toutes les chances pour réaliser un investissement locatif pérenne et rentable.

La loi Pinel dans les Hauts-de-France

En matière d’immobilier, le gouvernement français attribue aux communes différentes zones qui définissent les zones Pinel : Abis, A, B1, B2 et C. Il faut toutefois noter que le gouvernement a annoncé le 20 septembre 2017 que la zone C ne sera plus éligible au dispositif fin 2017 et la zone B2 fin 2018. Les zones Abis, A et B1 sont quant à elles toujours considérées comme tendues jusqu’à la fin du dispositif le 31 décembre 2021. En fonction de la zone, les plafonds de ressources et de loyer sont différents. Les Hauts-de-France ne comptent que les zones A, B1, B2 et C.

Les communes situées en zone A

Lille, Marcq-en-Baroeul, Lambersart, La Madeleine, Loos, Wasquehal, Méru, Saint-André-lez-Lille, Chantilly, Chambly, Gouvieux, Lamorlaye, Coye-la-Forêt, Bornel, Orry-la-Ville, La Chapelle-en-Serval, Le Mesnil-en-Thelle, Boran-sur-Oise, Vineuil-Saint-Firmin et Avilly-Saint-Léonard.

Les communes situées en zone B1

Amiens, Roubaix, Tourcoing, Villeneuve-d’Ascq, Beauvais, Valenciennes, Douai, Wattrelos, Compiègne, Lens, Creil, Armentières, Béthune, Mons-en-Baroeul, Halluin, Croix, Nogent-sur-Oise, Hem, Ronchin, Faches-Thumesnil, Senlis, Bailleul, Crépy-en-Valois, Haubourdin, Mouvaux, Lys-lez-Lannoy, Wattignies, etc…

Les communes situées en zone B2

Dunkerque, Calais, Saint-Quentin, Boulogne-sur-Mer, Arras, Cambrai, Liévin, Maubeuge, Soissons, Hénin-Beaumont, Laon, Abbeville, Bruay-la-Buissière, Coudekerque-Branche, Hazebrouck, Grande-Synthe, Denain, Avion, Carvin, Saint-Amand-les-Eaux, Sin-le-Noble, Berck, Outreau, Château-Thierry, Hautmont, Saint-Omer, Anzin, Bully-les-Mines, Raismes, Somain, Noeux-les-Mines, Harnes, Bruay-sur-l’Escaut, Méricourt, Marly, Gravelines, Saint-Saulve, Saint-Martin-Boulogne, Étaples, Longuenesse, Auchel, Courrières, etc…

Les communes situées en zone C

Caudry, Tergnier, Noyon, Fourmies, Chauny, Albert, Hirson, Péronne, Le Cateau-Cambrésis, Doullens, Corbie, Roye, Montdidier, Estaires, La Gorgue, Bohain-en-Vermandois, Saint-Just-en-Chaussée, Wormhout, Desvres, Guise, Marquise Saint-Pol-sur-Ternoise, Audruicq, Le Quesnoy, Avesnes-sur-Helpe, Ham, Laventie, Marchiennes, Friville-Escarbotin, Solesmes, Breteuil, Bresles, Lestrem, Ardres, Villers-Bretonneux, Hondschoote, Steenvoorde, Bapaume, Sailly-sur-la-Lys, Moreuil, Verberie, Biache-Saint-Vaast, Lumbres, Frévent, etc…